Pour un soutien sans faille aux mesures d’aide aux entreprises pénaliseés par la pandémie.

L’aide cantonale aux entreprises pénalisées pandémie a été adoptée mardi dernier par le parlement vaudois. L’ensemble de dispositifs atteint désormais 115 millions de francs. « Le groupe des Libres a soutenu l’ensemble de ces projets de décret car il en va de la survie non seulement de notre économie mais également du cadre de vie de nombreux acteurs de notre société » a déclaré la députée Circé Barbezat Fuchs (Ouverture Bex et ACDChablais) au nom du groupe des députés « Libres ».

Pour être reconnue comme cas de rigueur et donc bénéficier d’une aide, une entreprise devra démontrer qu’elle a perdu au moins 40% de son chiffre d’affaires 2020. Le Conseil d’État pourra lui-même adapter le dispositif d’aide pour «réduire les effets de seuil découlant du droit fédéral».

« Nous allons être notamment très attentifs au décret relatif au cas de rigueur mais aussi au décret relatif aux RHT, a poursuivi Circé Fuchs. Nous soutiendrons également la majorité des amendements permettant d’améliorer ces différents projets de décret.

Cependant, si la Confédération ne tient pas compte de l’appel des cantons de Suisse occidentale, nous estimons que cette dernière devra, à ce moment-là, augmenter sa participation financière pour les cantons qui ont formulé des restrictions de façon plus précoce que d’autres, ce qui est le cas de notre canton.

Malgré cette situation incertaine, nous entrerons en matière sur l’ensemble de ces projets de décret pour soutenir tous ces secteurs lourdement impactés, fatigués de cette situation, ayant peur de l’avenir et ne sachant plus comment conserver leur mode de vie. »

 


Laisser un commentaire