La droite du parlement vaudois a pris le risque d’ensabler le paquebot de l’Hôpital de Rennaz

Le Parlement vaudois enquêtera sur les difficultés financières de l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) de Rennaz. Les députés ont décidé mardi par 76 oui contre 53 non et 9 absentions de créer une commission d’enquête parlementaire (CEP). Elle devra rendre son rapport d’ici le 31 mars 2022. Les députés Libres étaient opposés à cette mesure considérant, comme l’a expliqué le député Serge Melly, que tout a été tiré au clair grâce à deux audits dont les résultats sont connus et à la suite desquels des mesures ont été prises. Il s’agit avant tout d’une affaire politique en vue des élections cantonales.

 

La déclaration du député Libre et syndic de Crassier Serge Melly: « Tirer des leçons pour l’avenir, voilà ce que souhaite la députée vert libérale Graziella Schaller. C’est aussi pour cette raison que j’ai voté, à l’époque, les trois autres commissions d’enquête parlementaires. Il fallait savoir ce qui s’était passé pour éviter que les instances concernées reproduisent les mêmes erreurs, notamment en demandant à la BCV de réduire la voilure dans les échanges extérieurs.

Mais dans le cas qui nous occupe, tout a été tiré au clair par les audits, comme l’a rappelé la députée Christine Chevalley ; quant à d’éventuelles conclusions pour l’avenir, elles ne serviront à rien ; ce n’est pas demain la veille qu’on va construire un hôpital intercantonal qui regroupe 5 à 6 hôpitaux de deux cantons et dont l’exploitation commencerait en pleine pandémie.

Le député  Jean-Rémy Chevalley compare le HRC au paquebot échoué dans le canal de Suez. Mais saperlipopette!  C’est complètement absurde! Le HRC n’est pas ensablé, il vogue désormais à sa vitesse de croisière et donne satisfaction à l’équipage et aux passagers.

Mais alors oui, il s’ensablera si nous mettons sur pied une CEP coûteuse, inutile, redondante, en un mot, c’est d’aujourd’hui une opération risquée, dommageable, un véritable, j’allais dire échec, un véritable échouement. »


Laisser un commentaire