Eradiquons les plastiques à usage unique à commencer par la paille!
Jérôme Christen au Journal télévisé de 19h30 du 2 mars

« Les pailles font partie des dix types de matériaux qui sont le plus souvent retrouvés sur les rivages. Elles polluent les sols ainsi que les cours d’eau, et menacent la biodiversité. Si nous continuons ainsi, nous aurons un jour plus de plastique que de poissons dans nos lacs et mers » estime le député des Libres Jérôme Christen qui propose l’interdiction de la paille en plastique. Le parlement a adopté à l’unanimité son texte déposé il y a deux ans déjà.  Le Conseil d’Etat doit maintenant venir avec des propositions.

Pour Jérôme Christen, « la multiplication de ces déchets est un véritable fléau et nous devons agir, chacun à notre échelle, pour réduire la production et la consommation de plastiques à usage unique. C’est la raison pour laquelle j’ai déposé cette motion visant à proscrire pour commencer l’usage de la paille en plastique.

Cet objet est le symbole du gaspillage et de la pollution. En raison de sa petite taille, il a tendance à se perdre plus aisément : c’est la raison pour laquelle des quantités considérables en sont retrouvées n’importe où.

Toutefois, il se trouve que la Confédération est seule compétente en la matière et qu’il n’est donc pas possible de légiférer du point de vue cantonal. Nous pourrions toutefois imaginer que le Conseil d’Etat négocie un accord avec les représentants des établissements publics, parapublics et privés, par exemple Gastrovaud, même si par les temps qui courent on doit bien se rendre à l’évidence que les relations entre les les cafetiers-restaurateurs et les autorités sont pour le moins tendues.

Les villes de Neuchâtel et Genève ont trouvé la parade face à l’incurie du Conseil fédéral : faute de pouvoir le faire à l’intérieur des établissements publics, elle l’a interdit sur les terrasses et lors de manifestations depuis le 1er mars 2020, dès lors que l’usage du domaine public est de compétence communale. La ville en a profité pour étendre  l’interdiction à tous les récipients pour aliments, aux sachets, couverts, gobelets, touillettes, etc. 

Par ailleurs, une directive demande aux collaboratrices et collaborateurs de l’administration communale de ne plus utiliser ces mêmes produits en plastique jetable dans l’exercice de leur fonction.

Le reportage de la RTS au journal télévisé de 19h30 sur ce lien.

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/le-plastique-reste-incontournable-pour-les-plats-a-lemporter–il-est-pourtant-source-de-pollution?urn=urn:rts:video:12015529

Le reportage de 24 Heures sur ce lien.

https://www.24heures.ch/les-deputes-vaudois-sattaquent-a-une-montagne-de-dechets-835509863486



1 Commentaire
  1. Petit partage en lien avec votre article et ce problème, dessinatrice, j’ai réalisé une série sur la pollution des océans intitulé « Panta rhei » réalisée à partir de photographies de particules de plastiques trouvées sur des plages aux quatre coins du monde ! Prenez le temps de découvrir ces dessins ⬇️
    https://1011-art.blogspot.com/p/ordre-du-monde.html

Laisser un commentaire